Luc Pillot, président de l'APCC Voile Sportive : "Heureux d'avoir du monde sur l'eau!"

Deux ans après avoir organisé le Championnat de France de Match-Racing Open, l'APCC Voile Sportive accueille un nouveau "France", Espoirs cette fois-ci. Interview avec son président, Luc Pillot. 

FFVoile : "Pourquoi accueillir un Championnat de France au club ?"

Luc Pillot : "On a globalement l’habitude d’organiser des championnats de France à l’APCC. Le dernier c’était il y a deux ans donc cela a permis de garder de la place pour la navigation des adhérents et l’organisation d’épreuves nationales ou internationales. On est content d’accueillir le championnat de France Espoirs de Match Racing. Tout se passe très bien pour le moment, les bénévoles du club sont très actifs. Ce sont pour certains des jeunes régatiers qui viennent nous aider pendant leur temps libre. Du côté des conditions, nous sommes bien servis et du côté des participants nous avons la présence de 4 skippers de l’APCC sur les douze sélectionnés. Cet engouement résume la bonne dynamique du club."

FFVoile : "Quelles sont les perspectives du club en terme d'organisation de compétitions ?"

L.P. : "L'organisation de ce Championnat est une bonne préparation pour le Mondial Jeune de Match-Racing qui aura lieu à Pornichet en 2022. Nous sommes ravis d’organiser un championnat du Monde « à la maison » après une année à moitié à l’arrêt suivie d’une fin de saison bien chargée. Cette année nous avons accueilli la Women’s Cups, les Internationaux de France de Match-Racing, le Grand Prix de l’Atlantique et d’autres épreuves qui ont rythmé la reprise des régates."

FFVoile : "D'un point de vue globale, comment l'organisation de ces épreuves permet d'avoir une bonne dynamique sur la pratique Habitable en général ?"

L.P. : "Aujourd’hui il y a plus de 350 licenciés au compteur de l’APCC. La dynamique de club est bien équilibrée entre les régatiers et les pratiquants loisirs, nous avons régulièrement du monde sur l’eau et nous en sommes très heureux. L’objectif est d’être prêt pour la Ligue Nationale de Voile et la Sailing Champions League qui sont deux évènements mettent en valeur le potentiel de l’ensemble des adhérents, que ce soit en quantité et en qualité. Et du côté de la Course au Large, nous avons des représentants du club sur la Transat Jacques Vabre, deux féminines qui préparent la sélection "Bretagne CMB - Oceane" en Figaro et des objectifs de Mini-Transat pour certains…"